Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Transports

Transports

La Métropole Européenne de Lille entend répondre aux aspirations de tous les usagers en facilitant les déplacements dans un espace public de qualité, tout en favorisant le développement durable et le rayonnement de notre territoire.


Le Plan de déplacements urbains (PDU)

Adopté en Conseil de communauté en avril 2011, le Plan de déplacements urbains 2010>2020 définit les grands principes d’organisation des transports de personnes et de marchandises, de la circulation et du stationnement sur le territoire communautaire.

Il est le cadre de l’ensemble des actions engagées par la MEL et ses partenaires dans les 10 ans à venir, en matière d’infrastructure de transports, mais également de gestion de la mobilité et d’articulation entre urbanisme et déplacements.

Le Conseil métropolitain a décidé par délibération n° 16C 1028 du 2 décembre 2016, la création d’une mission d’information et d’évaluation du PDU 2010>2020 et de détermination des impacts des plans de circulation mis en œuvre sur le territoire de la MEL.

Les travaux menés ont permis de faire émerger quatre principaux constats appelés à constituer une base de réflexion pour appréhender dès à présent ou, à plus long terme, la révision prochaine du PDU, il s’agit de:

  • Un besoin d’articulation entre les politiques de déplacements et les autres politiques publiques (aménagement du territoire, développement économique, habitat, etc.),
  • Une exigence de cohérence et de coordination entre l’ensemble des acteurs de la mobilité à l’échelle de la métropole et au-delà,
  • Une approche globale et complémentaire des modes de déplacement,
  • Une communication et une sensibilisation accrues des publics (citoyens-usagers, entreprises, salariés, commerçants)

Nouvelle Concession de Service Public des transports urbains de personnes

Une nouvelle Concession de Service Public des transports urbains de personnes (CSP) sur le territoire métropolitain a été attribuée à Keolis pour une durée de 7 ans. Ce contrat, de deux milliards d’euros, a pris effet le 1er avril 2018. 

Objectifs ? Développer l’usage des transports collectifs tout en réduisant la fraude et améliorer l’efficience économique du service.

Un milliard va être également investi sur 8 ans afin de permettre le renouvellement du matériel roulant et des  infrastructures (bus, tramway, métro), la création de nouvelles lianes, l’installation du contrôle d’accès dans le métro, le système d’information aux voyageurs.


Poursuivre une politique ambitieuse en faveur de la mobilité

La MEL met un accent tout particulier sur les modes doux : un plan vélo à plus de 30 millions d’euros avec notamment l’aménagement entre 2016 et 2020 de 100 kilomètres supplémentaires de pistes cyclables.

L’objectif de la MEL est également d’adapter sa politique  aux nouveaux comportements, plus responsables et durables. Ainsi elle entend équiper l’ensemble des communes de bornes de recharge électrique pour les voitures.

Enfin, s’inspirant de Rotterdam, la MEL va prochainement lancer un projet de péage positif et incitatif appelé Ecobonus – mobilité. Les usagers circulant sur certains points de congestion du territoire seront rétribués s’ils évitent de prendre leur voiture aux heures de pointe.

Ces engagements doivent permettre d’agir de façon globale et transversale sur la congestionavec un triple objectif : l’égalité des territoires, le développement économique de la métropole et le renforcement de son rayonnement et de son attractivité.