Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Projets financés par l'Union Européenne

Projets financés par l'Union Européenne

Placée au cœur de l’Europe et à seulement 30 min de Bruxelles, 1h30 de Londres et 3h d’Amsterdam, la Métropole européenne de Lille profite de sa position géographique pour échanger et construire avec ses voisins et avec toute l’Europe. L’Union européenne est un véritable partenaire pour la MEL puisqu’elle finance de nombreux projets qui améliorent le quotidien des métropolitains.


EYES (Empowering Youth through Entrepreneurial Skills) Ensemble pour aider les jeunes à trouver un emploi

http://www.nweurope.eu/projects/project-search/eyes-empowering-youth-through-entrepreneurial-skills/

En lien avec le Plan d'actions Economie et Emploi pour les quartiers prioritaires 2018-2021 la MEL participe au projet « Empowering Youth through Entrepreneurial Skills » dont l’objectif est de développer une méthode collaborative et inclusive qui permette aux jeunes sans formation ni emploi d’acquérir des compétences entrepreneuriales dans une perspective d’embauche ou de création d’activité.

Présentation du projet

En Europe du Nord-Ouest, 14% des jeunes de 15 à 34 ans ne sont ni en emploi, ni scolarisés, ni en formation. Ces jeunes sont difficiles à toucher par les dispositifs classiques d’accompagnement vers l’emploi, et courent un fort risque d’exclusion du marché de l’emploi et de la société. Sur le territoire de la MEL, ce sont 34 % des 15-24 ans qui sont au chômage, et 27,6 % des moins de 30 ans qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.
La MEL s’est donc engagée aux côtés de 10 autres partenaires belges, allemands, anglais, néerlandais et français, dont l’Association des Centres Sociaux de Wattrelos et ses référents jeunesse, pour développer une approche globale et transnationale qui combine le développement de compétences transversales par un coaching personnalisé et la mise en place d’une plateforme digitale dédiée aux besoins des jeunes sans qualification. La MEL s’attachera également à lever les freins à la mobilité des jeunes en développant des échanges internationaux au sein des villes partenaires.
5 territoires européens sont concernés par EYES (la Ruhr, la région de Londres, le triangle flamand et le territoire de la MEL) et 1 000 « NEETS* » seront accompagnés pendant les 3 ans. A l’issue du projet,  un futur lieu ressources pérennisera l’action et facilitera le lien entre les jeunes et les dispositifs existants d’accompagnement à l’emploi.

Le budget total du projet est de 403 420 € (TTC) pour la MEL dont un co-financement à 60% soit 242 051,57€ sur une durée de 3 ans, de juin 2018 à mai 2021. Ce projet est cofinancé par le Fonds européen de développement régional avec le Programme INTERREG Europe du Nord-ouest.

* jeunes de 15 à 34 sans emploi et ne suivant ni études ni formation


TEC : Tous EcoCitoyens !

https://www.interreg-fwvl.eu/

Depuis fin 2016, le programme Interreg TEC ! (Tous Eco-citoyens), réunit 12 partenaires français et belges dont la MEL autour d'enjeux tels que le développement de la Trame Verte et Bleue, l'éducation à la biodiversité et sa gestion, le tout à l'échelle transfrontalière.

Présentation du projet

La MEL et 11 partenaires* travaillent ensemble jusqu'en 2020 dans 3 directions :

  • Réaliser des plans d’action écologique en faveur d’espèces cibles. 4 espèces ou familles d’espèces ont été retenues : la chouette chevêche, les tritons, les oiseaux des champs et la Gorge Bleue.
  • Mener à bien des actions et des événements visant à sensibiliser le public eurométropolitain à la biodiversité locale
  • Faire connaître au plus grand nombre les initiatives menées dans ce cadre.


*Province de Flandre Occidentale, Parc Naturel Régional Ijzer en Polder, Parc Naturel Régional West-Vlaamse Heuvels, Vlaamse Land Maatschappij, Pays des Moulins de Flandre, Groupe Ornithologique du Nord, Communauté des Communes de Flandre Intérieure, Mouscron, Hainaut Développement Gestion, Communauté de Comines – Warneton, Regionaal Landschap Vlaamse Ardennen.


ALARM : Pour un sécurité sans frontière

https://www.interreg-alarm.eu/le-projet-alarm/

Le projet ALARM a pour objectif de développer la coopération franco-belge dans le domaine de la sécurité et de la protection civile par l'amélioration des secours transfrontaliers entre la France et la Belgique, la coordination des exercices de terrain et la gestion des risques transfrontaliers.

Présentation du projet

Le projet ALARM a pour objectif de développer la coopération franco-belge dans le domaine de la sécurité et de la protection civile par l'amélioration des secours transfrontaliers entre la France et la Belgique, la coordination des exercices de terrain et la gestion des risques transfrontaliers.
L'ambition du projet s'articule autour de 3 axes majeurs :

  • identifier, analyser et partager l'analyse des risques existants entre les frontières Franco-Belge,
  • apprendre à collaborer ensemble au quotidien pour agie efficacement en situation d'urgence  sur la base d'un schéma transfrontalier,
  • promouvoir une culture citoyenne de la sécurité civile avec la sensibilisation des pouvoirs locaux.

Cette initiative tripartite du programme INTERREG France-Wallonie-Flandres vise à développer une réelle coopération transfrontalière opérationnelle entre les acteurs de la sécurité civile et ce à différents niveaux : analyse des risques, planification, gestion de crise ...

La MEL a souhaité participer au projet en tant qu'opérateur associé et s'engage en mettant à disposition des moyens humains et matériels.
Le projet à une durée de 4 ans et se terminera en 2020. Le chef de file du projet est la SDIS (Service d'incendie et de secours du Nord). Le budget total du projet est de 2,8 millions d'euros. Le budget de la MEL est de 84 972 €.


Fast to market : l'accès au marché facilité pour les entreprises

http://www.fast-to-market.eu/
https://www.interreg-fwvl.eu/

Le projet FAST TO MARKET propose une méthodologie basée sur les fondements du marketing de l’innovation. C'est un accélérateur d'accès au marché transfrontalier pour les entreprises de la zone France Wallonie Flandres.

Présentation du projet

Le projet FAST TO MARKET a pour but de favoriser la mise sur le marché de produits et de services innovants.
Le projet s’adresse tant aux porteurs de projets qu’aux jeunes entreprises et aux entreprises en croissance. Il se concentre sur les profils d’entreprises prioritaires pour le développement de la zone franco-wallonne : les entreprises à haut potentiel et potentiel médian (création d’emplois, innovation) actives dans des secteurs d’activités stratégiques.
Intérêt de la MEL à participer à ce projet : développement de son réseau d’acteurs économique à l’échelle transfrontalière, montée en compétences des entreprises du territoire avec une meilleure connaissance du marché belge, accompagnement pas des professionnels belges.

A la MEL, ce projet se déroule avec les ruches d'entreprises du territoire métropolitain. Le montant total du projet est de 1,3 million d'euros de FEDER (Fonds européens de développement régional) dans le cadre du programme INTERREG du Nord-West répartis entre 8 partenaires, dont 278 915 € pour la MEL.
(Les autres partenaires du projet sont IDETA (Wallonie), le Réseau entreprendre (Wallonie), ADITECT Pas de Calais CEEI (France), Transalley (France), Heracles CEEI (Wallonie), La maison de l'entreprise (Wallonie) et IEG (Wallonie).


BISEPS accompagne les entreprises à assumer la réduction d'émission de carbone

http://www.biseps.eu/
https://www.interreg-fwvl.eu/

Le projet BISEPS assiste les clusters d’entreprises à avoir davantage recours aux énergies renouvelables et à créer des synergies au plan énergétique entre elles. La MEL a intégré le projet pour proposer de tester la démarche sur des parcs d’activités.

Présentation du projet

BISEPS va permettre de lever les barrières existantes au niveau local et international en facilitant les échanges sur le sujet des consommations énergétiques des entreprises. A terme, le projet va développer un modèle d’outil BISEPS générique pour déterminer les solutions technologiques optimales à faible carbone à destination des clusters d’entreprises, sans avoir à mener des études de faisabilité chronophages et onéreuses.
En France, la Métropole Européenne de Lille (MEL) se concentre sur l’identification des parcs d’activités pour le lancement du modèle BISEPS. Une première étape consiste à mobiliser des projets pilotes et réaliser des audits énergétiques dans les parcs d’activités.
BISEPS a été lancé en septembre 2016 et s'étendra jusqu’en avril 2020. Ce projet est cofinancé par le Fonds européen de développement régional de l’Union Européenne via le programme INTERREG France-Wallonie-Flandres.
BISEPS est mené par le coordonnateur belge de projet Leiedal, en collaboration avec d’autres partenaires de Belgique, France, Pays-Bas et  Royaume-Uni : WVI, POM West Flanders, Ghent University, Centre de développement des éco-entreprises, Municipalité de Breda, West Sussex County Council (Royaume-Uni).
Site internet officiel du projet www.biseps.eu


Passerelle Château Rouge - Plan Vélo

https://europe-en-hautsdefrance.eu/feder-fse-iej-2014-2020-nord-de-calais/
http://www.hautsdefrance.fr/

La MEL et l’Union européenne favorisent la mobilité urbaine multimodale durable afin de limiter l’impact écologique. Un bel exemple avec l’installation de la passerelle installée à Marcq-en-Baroeul pour faciliter la circulation des cyclistes et de piétons.

Présentation du projet

Une passerelle de 32 tonnes et longue de près de 33 mètres, a été posée à côté du pont Bailey existant avenue du Château-Rouge située à Marcq-en-Baroeul. Des aménagements de voirie ont accompagné la mise en place de cette passerelle.
Il s’agit ainsi de limiter les conflits d’usage entre automobilistes, cyclistes et piétons et d’assurer la traversée en toute sécurité pour les 800 cyclistes et piétons traversant le canal chaque jour.
Cette opération avait pour objectif de favoriser l’accès à l’Euro-véloroute 5, notamment aux habitants des communes de Marcq-en-Baroeul et Wasquehal, ainsi qu’aux riverains du grand boulevard, de répondre à la demande en sécurisant un des accès d’un établissement scolaire fréquenté par plus de 3000 élèves, favoriser l’utilisation des modes actifs et participer ainsi à la réduction des émissions de gaz a effet de serre.

La MEL a sollicité les fonds FEDER pour financer la passerelle “Château Rouge” à hauteur de 48 % du coût de l’opération, soit 188 000€. La Région a également accompagné la MEL au titre de ses crédits “modes doux”.


Aménagement cyclable du carrefour Alsace-République-Armentières à Roubaix

https://europe-en-hautsdefrance.eu/feder-fse-iej-2014-2020-nord-de-calais/

La MEL et l’Union européenne favorisent la mobilité urbaine multimodale durable afin de limiter l’impact écologique. Un sas piéton a été créé au carrefour des boulevards d’Armentières et de la République ainsi que de l’avenue d’Alsace à Roubaix pour faciliter la circulation des cyclistes et de piétons.

Présentation du projet

Le projet soutenu par l’Union européenne a permis la création des pistes cyclables unidirectionnelles larges de deux mètres de part et d’autre de l’avenue d’Alsace. De même, le réaménagement du carrefour des sas vélos sur les 4 branches du carrefour ont vu le jour et les traversées contigües piétons-vélos ont été matérialisées. Pour finir, des espaces partagés avec une priorité donnée au piéton ont été mis en place aux angles du carrefour pour améliorer l’accès au métro. Les trottoirs ont été élargis, les circulations piétons, vélos et voitures sont plus lisibles pour une circulation multimodales facilitée dans la métropole.
Les travaux ont été réalisés durant l’été 2018 pour un coût total de 254 683 € dont 113 478 € de subvention de l’Union européenne (Fonds européen de développement régional) et d’un montant de 64 800€ de DSIL (Dotation de soutien à l’investissement local – Etat, Préfecture). La MEL a quant à elle investit 74 405 € dans l’aménagement de ce carrefour.


Modes de déplacement doux : Elargissement du Pont de Wambrechies pour le confort des cyclistes

https://europe-en-hautsdefrance.eu/feder-fse-iej-2014-2020-nord-de-calais/

La MEL a réalisé des travaux d’aménagements « modes doux »  qui se sont traduits par l’élargissement des trottoirs pour renforcer la sécurité des déplacements à vélo, augmenter la qualité du maillage des itinéraires cyclables et leur continuité.

Présentation du projet

Les travaux ont duré environ 6 mois pour élargir les trottoirs et faciliter le passage des vélos. Un encorbellement a permis d’élargir le pont en fixant des consoles sur les structures en béton déjà existantes. Les travaux sont complexes car ils nécessitent la coordination de multiples acteurs : Services de la MEL, prestataires du marchés, Ville de Wambrechies, Voies navigables de France (VNF), …
De plus, il a fallu maintenir la circulation et préserver les réseaux (télécommunications essentiellement) durant les travaux. Au total, les travaux s’élèvent à un coût total de 1,8 million d’euros dont 680 000€ de soutien de l’Union européenne (Fonds européen de développement régional).


Com.Unity.Lab

https://urbact.eu/comunitylab

La MEL participe au réseau de transfert de bonnes pratiques identifié par URBACT. La ville de Lisbonne est reconnue par ses pairs pour ses actions en faveur des quartiers en difficulté. La MEL s'en inspire

Présentation du projet

Les partenaires du projet (villes de Lisbonne, Bari, Aalborg, Lublin, Ostrava, Sofia et la Haye) vont tous tenter de reproduire chez eux les bonnes pratiques innovantes identifiées au sein de la ville de Lisbonne. Le programme URBACT a identifié 4 outils duplicables une cartographie, un appel à projet dans les territoires identifiés, des bureaux délocalisés dans les quartiers et une plateforme collaborative de gestion des fonds européens. Les partenaires ont deux ans à compter de mars 2019 pour mettre en oeuvre tout ou partie de ces bonnes pratiques.
La subvention attribuée à la MEL sur ce projet est de 20 000€.


Enacting the Commons

http://enactingthecommons.la27eregion.fr/

Progressivement la notion des communs prend de plus en plus d'ampleur. Les citoyens s'associent pour gérer ensemble les ressources communes comme l'espace public, les ressources natuelles ou encore l'environnement, les logiciels libres…

Présentation du projet

Dans un projet issu de la rencontre entre des acteurs des communs (la 27ème Région, la ville de Grenoble, la ville de Brest, l'ANIS, Pop, Savoirscom1, La CAE CLARA / ESOPA), les partenaires organisent des mobilités à travers l'Europe pour explorer la notion des communs et réfléchir ensemble à des modes de gouvernance différents, plus horizontaux


(Future) LIANE 5 : les travaux continuent

https://europe-en-hautsdefrance.eu/feder-fse-iej-2014-2020-nord-de-calais/

Evolution de l’actuelle ligne 12, les travaux d’aménagement de la future LIANE 5 sont en cours. Cette ligne relie Haubourdin à Marcq-en-Barœul en passant par Loos, Lille et La Madeleine. Les travaux vont transformer la ligne 12 en liane et ainsi apporter un gain de temps moyen de 13 min, augmenter la fréquentation, améliorer la qualité du service, sa fréquence et sa visibilité.

Présentation du projet

Les travaux d’aménagement en cours concernent les communes d’Haubourdin, Loos et La Madeleine. D’autres aménagements sont programmés dans les quartiers Faubourg de Béthune et Wazemmes de la Ville de Lille. La LIANE 5 sera mise en service à l’automne 2019. Coût de l’opération : 17,8 M€HT (valeur 2015).

Ce projet est cofinancé par la Métropole Européenne de Lille, l’Union Européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), l’Etat et l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (AFITF) avec l’appel à projets « transports collectifs et mobilité durable »