Bureau des temps

Bureau des temps

La Métropole Européenne de Lille s’est dotée, depuis avril 2015, d’un Bureau des temps. Celui-ci déploie la politique métropolitaine des temps qui vise à prendre en compte la question des temps individuels (loisirs, famille…) et collectifs (travail, déplacements…) pour mieux les articuler dans l’ensemble des politiques publiques (culture, sport, mobilité, urbanisme, etc.).

Nos rythmes sont de plus en plus désynchronisés et nous avons de plus en plus de mal à les articuler au mieux : temps scolaire, temps de travail, temps des loisirs, temps des transports… Autant de temps qui ne s’harmonisent plus, ou difficilement ! Qui n’a pas connu des difficultés pour concilier sa vie professionnelle et sa vie familiale, pour s’accorder du « temps pour soi », pour ses loisirs ?

Le temps nous concerne tous et c’est pourquoi les collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à cette question. Les solutions proposées doivent être concrètes et prendre en compte les préoccupations de chacun afin que l’amélioration de la qualité de vie des uns ne pénalise pas les conditions de vie et de travail des autres. Ainsi, améliorer les horaires d’ouverture d’un service public ne doit pas se faire au détriment de la dégradation des conditions de travail des agents qui y travaillent.

Il s’agit par exemple de favoriser l’adaptation des horaires d’ouverture des services publics ou encore d’inciter les employeurs et les salariés du territoire à adopter de nouvelles pratiques (télétravail, décalage des horaires...) afin de limiter l’engorgement de la métropole aux heures de pointe.


6 objectifs pour la politique métropolitaine des temps

Adoptée en décembre 2015, la délibération-cadre sur les temps de la Métropole trace la feuille de route du Bureau des temps ainsi :

  • Définir le profil temporel de la Métropole
  • Participer à une meilleure accessibilité du territoire
  • Diversifier l’usage d’équipements et d’espaces publics métropolitains en favorisant leur modularité
  • Faciliter l’accès aux services pour tous en œuvrant à un meilleur équilibre du territoire
  • Promouvoir une meilleure articulation des temps de vie
  • Faire de la Métropole Européenne de Lille une institution exemplaire

Identifier les rythmes du territoire

Le Bureau des temps développe une lecture temporelle du territoire. C’est-à-dire qu’il identifie les rythmes qui caractérisent le territoire métropolitain de manière à adapter l’action publique et à identifier les projets à engager en priorité.

Pour ce faire, le Bureau des temps s’est doté de 2 outils :

  • Le diagnostic temporel du territoire. Il est actualisé et enrichi régulièrement. Ce document analyse l’offre et la demande en matière de services (services publics, culturels, restauration, transports, etc.) ;
  • Le profil temporel du territoire. Ce document identifie les principaux rythmes qui caractérisent le territoire et le rendent unique.

Des projets pour tester de nouvelles solutions

    L’action du Bureau des temps se fonde sur trois principes complémentaires :

    • L’expérimentation : action limitée dans le temps et dans l’espace qui permet de tester
    • La concertation : recueillir l’expertise d’usage en associant tous les acteurs concernés par le projet
    • La sensibilisation : diffuser les politiques temporelles et la prise en compte de la variable temps

    Quelques exemples de projets menés par le Bureau des temps :

    • « Heures de pointe, idées de pointe » : participer à la décongestion de la Métropole
    • « Rythme ma bibliothèque » : adapter les horaires d’ouverture des bibliothèques du territoire
    • Promotion et développement du télétravail : guide « Adopter le télétravail » (consulter le guide Adopter le télétravail, au format intéractif en suivant ce lien), expérimentation du télétravail pour les agents de la MEL, adaptation de l'administration aux circonstances exceptionnelles (télétravail pendant les événéments sportifs, grèves...).

    Des événements pour sensibiliser aux politiques temporelles :

    • Temps fort : « Et si on se MÊLait du temps ? » : un évènement pour présenter les politiques temporelles
    • Temps fort : « Et si on se MÊLait de la nuit ? » : un évènement pour se questionner sur la nuit et l’adaptation des politiques publiques à ce moment de la journée :
    • Temporelles 2017 : « Il est temps, dépassons nos frontières ! » : le colloque national des politiques temporelles organisé pour la première fois à Lille qui revient sur l’articulation entre les notions de « temps » et de « frontière » (étatique, sociale, psychologique, etc.)

    Projets menés par le Bureau des Temps

    Heures de pointe, idées de pointe

    Une expérimentation sur le phénomène des "heures de pointe" lancée en 2016 avec le partenariat de la Région Hauts-de-France sur deux sites pilotes : CHRU et Haute-Borne où sont testées des mesures pour fluidifier le trafic (télétravail, décalage des horaires des salariés, promotion de covoiturage...).

    Le constat de l’engorgement sur la route et dans les transports en commun aux heures de pointe a amené la Région Hauts de France et la Métropole Européenne de Lille à rechercher des solutions d’ordre temporel pour limiter ce phénomène. Entourées d’un comité partenarial élargi, les deux institutions ont lancé l’expérimentation « Heures de pointe, testons des idées de pointe » en avril 2016. Celle-ci cherchait à identifier et tester des solutions pour limiter l’engorgement en heures de pointe en touchant à l’organisation de la journée et aux horaires. Au total, ce sont 17 actions qui on été identifiées. Deux terrains d’expérimentation ont accepté de tester concrètement ces solutions : le CHRU de Lille et la zone Haute Borne – 4 cantons à Villeneuve-d'Ascq.
    Cette dynamique sera relancée au cours de l'année 2019, pour promouvoir ces solutions temporelles et mobiliser largement les acteurs métropolitains.
     

    Enjeux / objectifs

    • Appréhension collective du phénomène des heures de pointe
    • Mise en relation des acteurs institutionnels et économiques autour de ce thème
    • Repérage des acteurs clés et des leviers d'actions "temporelles" pour limiter l'engorgement en heures de pointe
    • Test de solutions innovantes sur le terrain.

    Partenaires

    Métropole Européenne de Lille, Région Hauts de France SMIRT (Syndicat Mixte Intermodal Régional des Transports), Département du Nord, SNCF-TER, Département du Pas de Calais, CHRU de Lille, COMUE Lille Nord de France, IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux), CRT de Lesquin (Président), DDTM du Nord-Délégation de Lille , Mission Bassin Minier, Conseil de Développement de Lille-Métropole, CESER Nord-Pas de Calais, KEOLIS Lille-Transpole, CCI Nord de France, ADEME Nord Pas de Calais, Ville de Villeneuve d’Ascq, Ville de Lille, SAEM Haute-Borne, FO, CGPME, Cerema et Flexinéo.

     

    Accompagner le développement du télétravail dans la métropole

    Le projet « Accompagner le développement du télétravail dans la métropole » vise à préparer et soutenir le développement du télétravail dans les entreprises et administrations de la métropole afin d’en faire un atout à la fois pour l’employeur (enjeu de performance), pour le salarié (bien-être au travail, réduction du stress,…) mais aussi pour le territoire (attractivité et développement économique, régulation des déplacements, préservation de l’environnement,…). L'édition du guide Adopter le télétravail permet de regrouper les conseils pratiques, utiles pour la mise en place du télétravail.
    Afin de continuer la promotion du télétravail et démontrer l'exemplarité de la MEL, une expérimentation est menée en interne depuis avril 2018.

    Enjeux/objectifs

    Sélectionné dans le cadre d’un appel à projets « Dialogue social territorial (DST) 2014-2016 » lancé par la Région Hauts-de-France fin septembre 2014, ce projet a pour objectifs de :

    • Capitaliser les enseignements des expérimentations menées sur le territoire
    • Sensibiliser les organisations partenaires aux évolutions de l’organisation du travail liées aux nouvelles technologies
    • Créer une « boîte à outils » sur le télétravail à destination des salariés, des délégués syndicaux et des entreprises pour les aider à mettre en place cette nouvelle forme d’organisation du travail
    • Élaborer un document cadre sur les conditions de déploiement du télétravail dans l’arrondissement de Lille.

    Partenaires

    Ce projet est porté par 4 co-pilotes : 2 organisations syndicales (CFE-CGC, CFTC), une organisation patronale (CGPME) et la MEL/Métropole Européenne de Lille.
    D’autres partenaires y sont associés du fait de leur intérêt pour le sujet : CCI Grand Lille, Communauté de communes Pévèle Carembault, ARACT Nord-Pas de Calais.

    Compétences et Emplois (ex-Comité de Bassin d’Emploi) en Métropole Européenne de Lille assure le portage administratif et financier pour les partenaires sociaux et un appui technique d’ensemble.

    Budget

    La Région apporte un concours financier global de 20 000 euros à Compétences et Emplois (dont une part est utilisée pour le défraiement des partenaires sociaux), qui valorise en face 10 000 euros sur la subvention que lui verse la MEL. La MEL prend d'autre part en charge l'organisation des manifestations (temps fort, lancement du guide,...) tenues dans ses locaux.


    Retrouvez la cartographie des tiers-lieux


    Qu'est ce qu'un Tiers-Lieux ? : né d’une approche sociologique de nos territoires, le concept de « tiers-lieu » se développe en France et dans le monde à grande vitesse. Ils sont destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser.
    Retrouvez les tiers lieux lillois référencés.

    Voir la cartographie


    Rythme ma bibliothèque

    Pour que chaque métropolitain puisse accéder à la lecture, la MEL accompagne, depuis 2015, les bibliothèques du territoire pour réinterroger leurs horaires d'ouverture à travers le projet "Rythme ma bibliothèque".
    Le diagnostic temporel du territoire, mené depuis 2014 et actualisé régulièrement, a permis à la Métropole Européenne de Lille d'identifier la question des horaires d'ouverture des bibliothèques, et donc de l'accès à la lecture publique pour tous, comme essentielle.

    Forte de ce constat, la MEL, avec le soutien de l’Etat, notamment de la Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et avec l'aide du groupement de cabinets d'études Troisième Pôle/Ourouk/Skema Conseil, a lancé au dernier trimestre de l'année 2016 une enquête pour mieux adapter les horaires d'ouverture et améliorer la qualité de l'accueil dans plusieurs bibliothèques du territoire, à savoir :

    • La Bibliothèque municipale de Lille ;
    • La Médiathèque de Lomme ;
    • La Médiathèque de Sequedin ;
    • La Bibliothèque municipale de Wattrelos ;
    • La Bibliothèque publique de Mouscron ;
    • Le Réseau des Médiathèques du Mélantois (Houplin-Ancoisne, Seclin, Templemars, Vendeville, Lesquin et Lezennes).

    Cette enquête a été un succès puisque plus de 4 300 réponses ont été enregistrées.

    Suite à cette étude, la MEL, en partenariat avec l'Etat, a mis en place depuis octobre 2017, un dispositif d'accompagnement technique et financier des communes du territoire qui souhaiteraient faire évoluer les horaires d'ouverture de leur(s) bibliothèque(s) municipale(s). Le projet est aujourd’hui coordonné par le service Culture de la MEL qui assure son déploiement sur l’ensemble du territoire métropolitain.


    Consulter le guide Adopter le télétravail